À propos

La diplomatique médiévale est l’étude des actes écrits, de leurs formes, de leurs voies de transmission, afin d’en évaluer l’authenticité et la sincérité, de les éditer, d’en établir l’utilisation, la typologie, la genèse ainsi que les enjeux culturels et sociaux. Il s’agit donc d’étude des sources autant que de réflexion historique sur les pratiques de l’écrit.

Un GDR est un groupement de recherches, soit la réunion d’équipes de recherches du CNRS et/ou d’autres établissements d’enseignement et de recherche. Rassemblant dix équipes de recherche sous la direction de Paul Bertrand, le GDR 3177 du CNRS est né en 2007 et a été renouvelé pour quatre ans à partir de 2012. Il est entièrement consacré aux recherches en diplomatique médiévale, sans se fermer aux diplomatiques d’autres époques ou d’aires culturelles non-latines. Son objectif est de favoriser les rencontres et les échanges entre spécialistes, diplomatistes et historiens, et, ce faisant, de développer les recherches en diplomatique, fournissant un cadre de formation autant que de rencontre.

Le carnet De rebus diplomaticis vise à présenter et diffuser les travaux du GDR 3177  et des institutions partenaires, ainsi qu’à proposer un lieu de réflexion et de dialogue autour de la discipline. Outre les activités propres du GDR, il accueille donc aussi bien des informations sur les colloques ou publications que des comptes rendus sur ces derniers, et tant des articles de fond ou de méthodologie que des réflexions en cours. Il succède au site http://www.gdr-diplomatique.net/, dont les contenus (billets antérieurs au 27 avril 2012 notamment) ont été transférés, grâce à l’aide d’hypotheses.org, sur ce nouveau site et éventuellement remis en forme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *