Mise en page et mise en texte du document d’archives

A l’instar des travaux déjà effectués et publiés à propos des manuscrits « littéraires » (MARTIN, Henri-Jean et VEZIN, Jean, Mise en page et mise en texte du livre manuscrit, Paris, 1990), une équipe au sein du GDR se propose d’approfondir les recherches sur la mise en page, la mise en forme et la mise en « texte » des documents d’archives médiévaux. Il s’agira de dresser un album diplomatique autour des documents de gestion – du codex d’archives au sens large: cartulaires, censiers, documents comptables… en mettant l’accent sur la mise en page de ces documents (justifications, titres, index, tables…) au sein des codex (ou même des rouleaux) ; ainsi que sur la mise en « texte » de ces mêmes documents (mise en texte des actes, des notices de censier ou des entrées comptables, choix des abréviations, choix des écritures, succession des mains, choix des encres…)

Pour préparer ce travail, plusieurs ateliers seront mis en place dès le début de 2009, auxquels tous les chercheurs intéressés seront invités à participer, pour y présenter des dossiers ou des documents à exploiter dans ce sens. Un premier appel aux candidatures est lancé dès maintenant, pour organiser un atelier au printemps/été 2009. La date limite est le 15 novembre.

Un questionnaire plus précis sera proposé dans les prochains jours. Le responsable du projet à contacter : Paul Bertrand (pbertran [arobase] cnrs-orleans [point] fr).


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
gdrdiplo (6 octobre 2008). Mise en page et mise en texte du document d’archives. De rebus diplomaticis. Consulté le 23 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/nwi2